Conseil municipal du 3 février 2012 - 14) Questions diverses

14) Questions diverses

 

1°) Monsieur NORMAND Jean-Pierre reparle de l’idée de transférer la Mairie dans l’ancienne école primaire. De son point de vue il n’y aurait pas de travaux importants pour réaliser ce transfert et dans cette hypothèse, la Mairie actuelle pourrait alors être reconvertie en salle de classe en cas de besoin.

Une autre hypothèse serait de récupérer le logement actuellement occupé par un locataire, ce qui permettrait de réaliser un agrandissement de la Mairie actuelle.

 

2°) Monsieur NORMAND et Monsieur ACKERMANN :

 

  1. Rendent compte des démarches qu’ils ont effectuées afin d’assurer une défense incendie au hameau des Bergeries qui en est aujourd’hui complètement dépourvu :

– le 22 novembre 2011, rendez-vous avec le lieutenant Chevallier du S.D.I.S. de SENS sur place afin d’évaluer la situation et chercher des solutions adéquates. En raison de la faible pression de l’eau potable, pas de possibilité d’installer des bornes d’incendie.

Première proposition : exploiter la présence du ruisseau «L’Orval» en créant une réserve directement dans son lit par curage des fonds, cette réserve serait entretenue périodiquement afin de rester constamment opérationnelle.

 

Deuxième proposition : installation d’une bâche de 120 000 litres mais cette solution se révèle coûteuse et nécessite l’acquisition d’un terrain d’environ 100 m²

- le 9 décembre 2011, rendez-vous sur place avec le S.D.I.S. de Seine et Marne et le Maire de BLENNES qui est partie prenante dans cette opération, le hameau des Bergeries étant situé en partie sur le Département de la Seine et Marne. Les mêmes solutions sont envisagées, le dossier est à ce jour en cours d’instruction. Parallèlement, un dossier technique a été remis le 23 janvier 2012 à M. MILACHON Marcel, Président de la commission «entretien des rivières» à la communauté de communes du Gâtinais aux fins d’étude de faisabilité d’une réserve sur le ruisseau l’Orval.

 

  1. Travaux de voirie effectués par le SIVOM du Nord Sénonais

En date du 17 décembre 2010, la Commune adhère à la compétence «voirie» du SIVOM du Nord Sénonais, cette adhésion devant nous permettre de réaliser des travaux d’entretien à moindre coût par comparaison avec les entreprises privées spécialisées.

Logiquement début 2011, des travaux de réfection de voirie ont été confiés au SIVOM. Très rapidement, nous constatons que les travaux réalisés ne correspondent pas à notre attente (dégradation rapide des réparations, manque d’adhérence du gravillon sur émulsion et réparation de certains bords de route techniquement inadaptés (cailloux nus, terre).

Depuis ce constat et à l’initiative de Madame le Maire, une première entrevue est organisée en Mairie le 25 novembre 2012 avec Monsieur MARREC, Président du SIVOM du Nord Sénonais aux fins de lui exposer nos remarques.

En réponse, nous sommes invités au SIVOM du Nord Sénonais par M. MARREC afin de participer à un débat concernant ce problème le 18 janvier 2012, devant un auditoire composé de M. MARREC, de deux spécialistes de la voirie, Élus d’une Commune du Nord Sénonais, ainsi que les deux opérateurs du SIVOM ayant effectué les travaux : une démonstration sur site est aussitôt diligentée afin de nous prouver que les travaux ne pouvaient pas tenir : très rapidement nous comprenons que nous sommes dans la situation de «l’arroseur arrosé» et faisons part de notre étonnement qu’une telle démonstration n’ait pas été faite avant de commencer les travaux. L’analyse ultérieure du coût des travaux fait d’ailleurs nettement ressortir une disproportion sans appel entre ce coût et la prestation réalisée.

Mme le Maire prend acte de cette situation et des contacts vont être repris prochainement avec le SIVOM de façon à trouver une solution à cette situation.

 

3°) M. NORMAND rappelle, dans un tout autre domaine que l’article 110-2 du code de la route stipule que le positionnement des panneaux d’entrée d’agglomération n’a aucun effet sur la qualification éventuelle de terrains à bâtir : la constructibilité d’un terrain découlant uniquement du document d’urbanisme en vigueur sur la Commune.

 

4°) M. LACROIX :

- suggère que les guirlandes de Noël soient débranchées plus tôt et propose que les illuminations soient réduites dans le temps,

- approuve que les convocations aux diverses réunions soient faites par mails, ce qui selon lui, permet de réduire la consommation de papier,

- demande par ailleurs que la Secrétaire puisse avoir un poste de travail isolé,

- s’enquiert du «devenir» de l’ancien café

- transmet les remerciements de deux personnes pour les colis de fin d’année.

 

5°) M. BERNARD souhaite également que l’on trouve une solution concernant le bâtiment de l’ancien café.

 

6°) M. CONSTAN signale qu’à Tros, les radars pédagogiques sont posés et demande par ailleurs quand sera assurée la réfection de la chaussée suite à la pose d’une conduite d’eau. Madame le Maire répond que les travaux sont programmés pour la semaine 10 s’il n’y a pas de soucis climatiques.

 

7°) Les travaux devant commencer prochainement, M. ACKERMANN présente le projet du «Jardin du souvenir» : un funérarium de 9 cases et 6 cavurnes avec possibilité d’extension et signale qu’il travaille sur un 2ème projet un peu plus «paysager».

 

 

Séance levée à 23h00

Informations supplémentaires